Avoir hâte au retour

On a toujours hâte de partir pour aller retrouver sa famille et ses amis pour le temps des fêtes. On est excité. La nuit avant le départ on dort mal, surement à cause de l’excitation. Peut-être, aussi, à cause, juste un peu, du stress de faire la route en hiver. En 10 heures de route, il est possible d’avoir des surprises de mère Nature.

Une fois rendu à destination, après quelques jours on veut déjà revenir en Gaspésie. La mer nous manque. Les montagnes nous manquent. Le son des vagues nous manque. Nos amis nous manquent. La Gaspésie en entier nous manque. Pendant un instant on se demande si c’est normal de vouloir déjà revenir. Puis on se dit que c’est bon signe. Ça veut dire qu’on est bien dans sa terre d’adoption.

Les gens ne comprennent pas comment une région « si éloignée » ( pour ma part je dis tout le temps que c’est les autres villes qui sont loin de la Gaspésie) peut tant nous manquer.

Le temps des fêtes est terminé. On a toujours hâte de revenir en Gaspésie retrouver ses amis. On est excité. La nuit avant le départ on dort mal, surement à cause de l’excitation. Peut-être, aussi, à cause, juste un peu, du stress de faire la route en hiver. En 10 heures de route, il est possible d’avoir des surprises de mère Nature.

Petite anecdote de mon retour à Gaspé : Un comité d’accueil m’attendait chez moi. Même pas eu le temps d’enlever mon manteau que j’étais ensevelie sous les « Bonne année » et les becs avec en prime un verre à la main. Ça commence bien!!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s