Tempête et solidarité

La tempête du début du mois de novembre en a surpris plus d’un! Nous avons fait partie de ceux-là. Je dis « nous » car nous étions trois à nous être serré les coudes (en fait, je devrai dire « à nous être serrées les pare-chocs » car nous étions trois voitures à nous suivre) sur la 198, Gaspé-L’Anse-Pleureuse. A plusieurs ont est toujours plus forts, surtout quand on a pas mis les pneus neige et pas pris le temps de consulter convenablement les conditions routières avant de prendre la route. La température diminuait au fur et à mesure que nous nous approchions de Murdochville, les flocons se faisaient plus gros et plus denses, les rafales de vent brouillaient notre visibilité, la clarté faiblissait,… Une fois arrivée à la 132, ce sont les 45 nœuds du large qui nous ont surpris : la météo maritime, nous l’avions toutes oubliée… Bref, le genre de situation que l’on ne se souhaite pas…. Heureusement, la solidarité nous a unis! Nous ne nous connaissions pas, mais avons décidé de nous soutenir mutuellement pour arriver saines et sauves dans nos résidences respectives. Après 4 :30 de route (au lieu de 1 :30 en temps normal), nous avons décidé de nous arrêter à Mont-Louis oú je connaissais quelqu’un qui pourrait nous héberger.

Malheureusement, elle n’est pas joignable par cellulaire. Nous décidons tout de même de faire voiture commune et de nous rendre jusqu’au fond de la vallée de ce petit village. La voiture est dans la cour, la lumière est allumée, les portes débarrées, mais… Personne… Nous décidons de l’attendre, nous nous restaurons aussi. Le temps passe, quelques appels sont passés pour tenter de joindre notre hôte (qui ne savait toujours pas qu’il y avait trois personnes chez elle) mais toujours pas de réponse. Plus tard dans la soirée, la voilà qui rentre et qui dit sur le pas de la porte : « Je savais bien que ça servirait à quelqu’un de laisser mes portes débarrées par ce temps! »! L’accueil gaspésien… Merci!

Cette fin de semaine, je prends « congés » de ma voiture (pas de déplacements prévus!) mais je reste décidée de profiter de cette belle poudreuse! Les pistes de Cap-Chat et la vue sur les Chic-Chocs auront été mon terrain de jeu idéal pour me réconcilier avec les joies hivernales! Une matinée de fun et de plaisir! Et ce n’est que le début! La saison s’annonce folle!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s